• MOULIN DE PITGAM (59 Nord)

    L'imposte du moulin porte une inscription très effacée par l'usure du temps et la corde du tire-sacs, mais on peut encore deviner la date : 1774. Il appartenait alors à Guillaume Delabaere et resta propriété de cette famille jusqu'en 1923, date de la vente à Lucien Dendrael. Ce dernier l'utilise jusqu'à sa mort, en 1946, le louant à divers meuniers. Abandonné, il tombe peu à peu en ruines. Son inscription dans les Sites, le 17 avril 1970, le sauvera.

     

     

    MOULIN DE PITGAM (59)

     

     

     

    MOULIN DE PITGAM (59)


    12 commentaires
  • MOULIN DE LA BRIARDE ou MOULIN DESCHODT   WORMHOUT (59-Nord)

    Moulin pivot situé sur la route D 916 qui mène de Cassel à Wormhout. Ce moulin, construit en 1756 par le charpentier Desmyttère d'Arnèke, est le seul rescapé des 11 moulins de Wormhout recensés en 1806. D'abord appelé le moulin de la Briarde, il porte à présent le nom de son dernier meunier.

     

     

    MOULIN DE LA BRIARDE ou MOULIN DESCHODT  (59) WORMHOUT

     

     

     

    MOULIN DE LA BRIARDE ou MOULIN DESCHODT  (59) WORMHOUT

     

     

     

    MOULIN DE LA BRIARDE ou MOULIN DESCHODT  (59) WORMHOUT


    12 commentaires
  • Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

    Notre-Dame-du-Port est une église collégiale de facture romane, qualifiée tardivement de basilique, située à Clermont-Ferrand dans le quartier du Port.

    Elle est classée monument historique depuis 1840. En 1998, elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco au titre de l'inscription des chemins de St Jacques de Compostelle en France.

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

    Le tympan du portail latéral sud, par le passé entrée principale de l'édifice, est orné de plusieurs scènes sculptées sous un linteau à bâtière, dont un Christ Pantocrator.

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

    La basilique fait partie des dix églises romanes « majeures » de Basse-Auvergne et plus précisément des cinq églises majeures de type complet, avec l'église Saint-Austremoine d'Issoire, la basilique Notre-Dame d'Orcival, l'église de Saint-Nectaire et l'église Notre-Dame de Saint-Saturnin.

    Construite en arkose  blonde, une sorte de grès, elle a une harmonie presque parfaite qui serait due à l'application du  nombre d'or.

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

    Fondée selon la tradition catholique au VIième siècle par l'évêque saint Avit, elle aurait été rebâtie aux XIe et XIIe siècles, après avoir été brûlée par les Normands.La création du chapitre de chanoines dirigé par un doyen, plus sûrement, n'est pas antérieure au milieu du Xe siècle ; c'est l'œuvre de l'évêque Etienne II.

    Le chantier se poursuit encore en 1185 et en 1240.

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)

     

     

    Basilique Notre-Dame-du-Port de Clermont-Ferrand (63)


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires