• PHARE DU CAP GRIS NEZ

     Le phare du cap Gris-Nez éclaire le détroit du Pas deCalais.  Le phare actuel fut mis en service en 1957.

    C'est une construction en pierres apparentes se trouvant dans le site classé (1987) des deux caps de la côte d'Opale (cap Blanc Nez et cap Gris Nez)

    Le premier phare fut allumé en 1837 et rehaussé en 1861 ; l'électrification de celui-ci se fit en 1869. Détruit par les Allemands pendant l'été 1944, la tour fut reconstruite en 1952. Les optiques flottent dans un bain de mercure. (pour le principe voir Phare de la jument ). Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010

    À son pied se trouve le CROSS Gris Nez.

    PHARE DU CAP GRIS NEZ

     

      PHARE DU CAP GRIS NEZ   PHARE DU CAP GRIS NEZ

     

    PHARE DU CAP GRIS NEZ PHARE DU CAP GRIS NEZ

     

    PHARE DU CAP GRIS NEZ


    19 commentaires
  • LA COUVERTOIRADE (12) Aveyron

    1/2

    LES MONUMENTS

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

    La Tour Nord "Portal d'Amoun"

    Haute de plus de vingt mètres, couronnée de mâchicoulis, la Tour Nord marque une des portes du village. Au rez-de-chaussée, entre les deux portes en arc brisé, deux archères-canonnières permettaient de surveiller les approches des remparts.

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     Les fortifications

     La cité de La Couvertoirade conserve l'intégralité de ses remparts, édifiés au milieu du XVe siècle. Classé MH (1895)

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

    L'église Saint-Christophe (Classé MH 1945)

    Ce nouvel édifice, en partie creusée dans le rocher au XIVe siècle, participera à la constitution définitive d'un village. Lors de l'édification des remparts, au XVe siècle, le chevet plat de l'église fera partie entière du rempart.

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

    Le cimetière

     La particularité de ce cimetière très ancien est qu'il a été coupé en deux lors de l'édification de remparts en 1445.


    15 commentaires
  • LA COUVERTOIRADE (12) Aveyron

    2/2

    LE BOURG

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

    La maison de la Scipione

    Cette bâtisse remonte à la fin du XVe siècle ou au début du XVIe siècle, malgré un oculus réemployé indiquant la date de 1609. Elle est caractéristique des hôtels nobles de la fin du Moyen Age. Le nom de cet hôtel provient de la veuve d'un certain Scipion Sabde, surnommée "la Scipione". Sa position - contre le rempart et face à la porte principale du village - souligne l'importance qu'il dut avoir dès sa construction.

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)   LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)   LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

    La rue droite

    C'est la seule rue du village où l'on décèle un urbanisme volontaire en relation avec l'enceinte hospitalière.

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)

     

     

    LA COUVERTOIRADE (12 - Aveyron)


    11 commentaires
  • Phare de BERCK / MER

    Situé à l'embouchure de la baie d'Authie, sur la pointe du Haut-Banc, dans les dunes, l'actuel phare de Berck (Pas de Calais) a été construit en béton précontraint. C'est une tour cylindrique en maçonnerie de béton qui est accolée à un bâtiment en forme de L dans un grand jardin.

    Le phare précédent, bâti en 1836, a été détruit pendant la seconde guerre mondiale en 1944. Le nouveau phare, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010.

     

    Phare de BERCK / MER

    Construction : 1950-1951.
    Allumage : Août 1951.
    Hauteur : 45 m.

    Description : Tour cylindrique en maçonnerie de béton précontraint avec tirants de force, accolée à un bâtiment en forme de L en maçonnerie lisse. Hauteur au- dessus de la mer : 57,60 m. Tour peinte avec des bandes blanches et rouges.
    1951 : Feu éclats réguliers 5 secondes de focale 0,30 m. Renforcement du feu. Electrification.

     

    Phare de BERCK / MER        Phare de BERCK / MER


    16 commentaires
  • Le Village des Bories à Gordes (84)

    Monument historique (1977)  Gordes - Luberon (84)

    Sous le nom récent de « Village des bories » existe, à 1,5 km à l'ouest de Gordes (Vaucluse), un ancien groupement d'une vingtaine de cabanes en pierre sèche (montées sans mortier) à vocation agricole et à usage principalement saisonnier.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Appelées « cabanes » dans le cadastre napoléonien, les bâtiments n'ont pris l'appellation érudite de « borie » que durant la deuxième moitié du XXe siècle. Le terme est la francisation et féminisation du terme provençal bòri (masculin) (cf l'occitan bòria, féminin). Le mot borie, pris dans l'acception nouvelle de cabane en pierre sèche, a été popularisé dans la 2e moitié du XIXe et du début du XXe siècle.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le mot "Borie", d'origine provençale, vient du latin "boaria" - étable à boeuf -, signifiant une cahute. Le cabanon a toujours été une institution en Provence.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le village des Bories, unique en son genre, se compose de sept groupes de cabanons ayant chacun une fonction bien précise. On reconnaît ainsi des habitations, des étables, des bergeries, des granges, des greniers, des magnaneries et fournils, des cuves et fouloirs, des poulaillers, des soues et chevrières.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Les cabanes sont construites avec le matériau du lieu, pierres plates provenant du substrat rocheux, épaisses de 10 à 15 cm et appelées localement « lauses » ou « clapes ». Ces lauses étaient généralement équarries pour faciliter la pose.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Pour la construire, on dépierrait les terrains calcaires. Il n'y avait qu'à se baisser pour ramasser.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le fournil, le four à pain...

    Le Village des Bories à Gordes (84)


    15 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires