• Beffroi d' ALOST (Belgique)

    Beffroi d' ALOST (Belgique)

    Cinquante-six beffrois de France et de Belgique sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité UNESCO.

    Ce patrimoine est composé des 32 «beffrois de Flandre et de Wallonie » (Belgique) inscrits en1999, auxquels l'UNESCO ajoute, en 2005, 23 beffrois du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie  (France), ainsi qu'un 33e beffroi belge, celui de Gembloux.

    Ce groupe est désormais nommé « beffrois de Belgique et de France ».

    Beffroi d' ALOST (Belgique)

    Alost est situé le long de la Dendre et en bordure de l'axe Bruges-Cologne, ce qui explique son essor commercial économique dès le XIème siècle. La Ville obtient ses privilèges des seigneurs d'Alost en 1160. La maison échevinale de 1215 est la plus ancienne des Pays-Bas méridionaux.
    La construction du beffroi sur plan rectangulaire débute en 1407 pour s'achever, après une longue interruption, sous la direction de Jan d'Otter en 1460, date à laquelle sont introduits le carillon et l'aigle à deux têtes amortissant le couronnement.

    Il est construit en pierre de Lede. Le haut bâtiment inférieur démontre encore la fonction défensive.

    Beffroi d' ALOST (Belgique)

    Les deux statues semi-élevées de la façade de la tour du beffroi représentent le duc de Flandre et le duc d'Alost.
    L'inscription « NEC SPE, NEC METU » (ni par espoir, ni de peur) sur la façade était le devise de Philippe II. Duc d'Alost (1555). 

    Beffroi d' ALOST (Belgique)

    Dirk Martens ou Thierry Martens (Theodoricus Martinus), né à Alost en1446 ou1447 et mort à Alost le 2mai1534, était un imprimeur  flamand.

    Né dans une famille bourgeoise, Dirk Martens suivit des cours chez l'imprimeur-humaniste Gerardus de Lisa (originaire de la même région que lui) à Trévise, près de Venise. En1473, Dirk Martens installe son premier atelier à Alost. Cela fut probablement en collaboration avec Johannes van Westfalen. Il est à l'origine du premier atelier typographique du pays.

    En1474, tous deux décident de ne plus coopérer et vont travailler désormais chacun pour soi : Martens à  Alost et Johannes van Westfalen à Louvain. On suppose qu'entre 1475  et 1485, Martens importait des livres d'Espagne. Ensuite, il redevient éditeur à Alost (1486-1492), à Anvers (1492-1497), à Louvain (1498-1501), à nouveau à Anvers (1502-1512) et à nouveau à Louvain (1512-1529). Il se retire à Alost et y décède en 1534.

     Sa statue est surnommée ironiquement  ""De zwarte man""  (l'homme noir, à cause de l'encre d'imprimerie).


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Février 2015 à 09:11

    Des architectures qui ne me sont pas familières mais que j'ai plaisir à découvrir par tes images. J'aime bien ton fond de blog mais il n'est pas facile d'y lire la phrase "me prévenir en cas de réponse" pour penser à la décocher avant d'être submergé de retours de commentaires. LOL ! Bonne journée Maurice

    2
    Mardi 24 Février 2015 à 14:33

    Bonjour Maurice

    Tu l'as superbement photographié !

    Merci pour le partage

    pour Turenne c'est ICI mais château fermé ...

    Bises, bonne journée

    3
    Mardi 24 Février 2015 à 17:35

    Il est superbe ce beffroi, tes photos sont magnifiques!! J'apprécie beaucoup aussi les explications que tu fournis.

    Très belle fin de journée.

    4
    Jeudi 26 Février 2015 à 18:15

    encore un beffroi qui vaut le détour  ! j'aime beaucoup  

    merci MAurice  bonne soirée  a+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :