• Le Village des Bories à Gordes (84)

    Monument historique (1977)  Gordes - Luberon (84)

    Sous le nom récent de « Village des bories » existe, à 1,5 km à l'ouest de Gordes (Vaucluse), un ancien groupement d'une vingtaine de cabanes en pierre sèche (montées sans mortier) à vocation agricole et à usage principalement saisonnier.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Appelées « cabanes » dans le cadastre napoléonien, les bâtiments n'ont pris l'appellation érudite de « borie » que durant la deuxième moitié du XXe siècle. Le terme est la francisation et féminisation du terme provençal bòri (masculin) (cf l'occitan bòria, féminin). Le mot borie, pris dans l'acception nouvelle de cabane en pierre sèche, a été popularisé dans la 2e moitié du XIXe et du début du XXe siècle.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le mot "Borie", d'origine provençale, vient du latin "boaria" - étable à boeuf -, signifiant une cahute. Le cabanon a toujours été une institution en Provence.

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le village des Bories, unique en son genre, se compose de sept groupes de cabanons ayant chacun une fonction bien précise. On reconnaît ainsi des habitations, des étables, des bergeries, des granges, des greniers, des magnaneries et fournils, des cuves et fouloirs, des poulaillers, des soues et chevrières.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Les cabanes sont construites avec le matériau du lieu, pierres plates provenant du substrat rocheux, épaisses de 10 à 15 cm et appelées localement « lauses » ou « clapes ». Ces lauses étaient généralement équarries pour faciliter la pose.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Pour la construire, on dépierrait les terrains calcaires. Il n'y avait qu'à se baisser pour ramasser.

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

     

    Le Village des Bories à Gordes (84)

    Le fournil, le four à pain...

    Le Village des Bories à Gordes (84)


    14 commentaires
  • LES CABANES DU BREUIL - Saint André D'Allas (24) Dordogne

    Pourquoi "Cabanes" et pas "Bories" ?

    Tout simplement, car, d’un point de vue étymologique c’est le seul terme qui correspond (du moins en Sarladais) ! En France on dénombre, pas moins de 50 appellations ! La plus connue est "Borie" et nous vient du Sud de la France.

    Cabane est la traduction du mot « Cobano » en patois (langue locale dérivée de l'occitan). Ici, le patois était parlé par toute la population locale jusqu'aux années 1950 à 1960.

    LES CABANES DU BREUIL

    Le mot « Breuil » n'est autre que le nom du lieu-dit qui signifie en Gaulois « petit-bois ». Cependant le lieu a changé de nom, après la seconde guerre, pour une raison inconnue. Nous avons pu constater  que sur les plans napoléoniens, on peut y lire : "Calpalmas" ou "Colpalmas", ce qui signifie : charmeraie.

    LES CABANES DU BREUIL

    Depuis 1949, les Cabanes du Breuil font partie d’une petite ferme de 15 hectares encore en activité.

    LES CABANES DU BREUIL

    C'est à la suite de la proposition d'un visiteur, frappé par la beauté et l'originalité de l'ensemble des cabanes, que celles-ci ont fait l'objet d'une mesure de protection. D'abord protégées au titre des sites à partir de 1968, elles devaient être classées monuments historiques le 10 mai 1995  (ainsi que les façades et toitures en lauses de la maison d'habitation et de son fournil), la grange étant pour sa part déjà inscrite depuis 1991.

    LES CABANES DU BREUIL

    Selon le site Internet qui leur est consacré « Au Moyen Âge, les cabanes du Breuil étaient habitées par les Bénédictins de Sarlat. La preuve en serait un acte de vente de « 1449, date de la plus vieille trace écrite affirmant leur existence ». Cependant ce document n'a jamais été publié et ses coordonnées comme sa teneur sont tenues sous le boisseau. De plus, Calpalmas n'est pas Le Breuil. Dans son livre, Les cabanes en pierre sèche du Périgord, paru en 2002, François Poujardieu écrit que « Le Breuil était un des domaines des Bénédictins du Chapitre de l'Évêché de Sarlat, mais il est écrit nulle part qu'existaient les cabanes que nous voyons aujourd'hui ».

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL

     

    LES CABANES DU BREUIL


    14 commentaires
  • BORIES & CAZELLES

    Une cabane en pierre sèche est un type d'édifice champêtre, bâti entièrement sans mortier, avec des pierres d'extraction locale, et ayant servi d'abri temporaire ou saisonnier au cultivateur des XVIIIe et XIXe siècles, à ses outils, ses animaux, sa récolte, dans une parcelle éloignée de son habitation permanente.

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES

     

    BORIES ET CAZELLES


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique